MCDXXXI-MCDXL - Kaosguards

Cover MCDXXXI-MCDXL500.jpgKaosguards (FR)

Le monde souterrain du Black Métal est tellement varié et complexe qu’il est difficile de s’y retrouver, entre ceux qui se disent les plus « Evil », d’autres plus « True » ou encore les « Anti-Religieux », il est difficile d’échapper à une de ces catégories, déjà existantes.
Cependant on peut en trouver une dernière beaucoup plus simple et naturelle qui pourrait se nommer « Originelle » voir « Old School » et à laquelle « Malmort » a décidé d’appartenir. Pas de recherches d’exaltations ou de thématiques douteuses, les Savoyards nous font voyager dans un univers simple et épuré qui se rapproche de la création de la mouvance. On pourrait définir leur musique comme puritaine, ancestrale et dénudé d’artifices modernes. Elle renvoie à la création du mouvement, lors de ses premiers balbutiements où l’esprit était pur et malsain, quand la musique sublimait l’être et non les faits divers, les comportements ou les propos liés à la machine ténébreuse nordique, qui en a surpassée plus d’un. Malmort veut montrer qu’il existe autre chose, actuellement, dans le Black Metal malgré sa radicalisation de plus en plus oppressante. Ils veulent partager leur musique en y révélant un côté plus intimiste où cette dernière prend le dessus sur tout le reste. Elle se veut plus simple avec un côté quelque peu « Punk » et « Cradingue » dans la conception des titres et la manière de les jouer. Une manière plus épurée de dire les choses mais qui reste tout de même terriblement efficace.
Concernant le groupe, il s’agit de leur deuxième démo, numérotée main et limitée à CCCXXXIII (333) exemplaires mais qui va devenir rapidement introuvable. Celle-ci suit « Hollenfurt » véritable trésor de guerre, épuisé depuis belle lurette, sorti à l’époque uniquement en CD-R mais limité en quantité à 100 unités. "MCDXXXI-MCDXL" vient de sortir des ténèbres chez le label Hass Weg qui a décidé d’enrichir son catalogue Black Métal Underground avec cette démo qui montre le potentiel du groupe et surtout son approche « Old School » de la musique noire.
"MCDXXXI-MCDXL" comporte donc 5 titres dont une reprise de Mercyful Fate (Black Funeral). 4 pistes remplient de souffrances avec des ambiances malsaines et un chant qui n’hésite à répandre la mauvaise parole sur les dogmes actuels tout en les combattants de pied ferme. Il rappelle le véritable sens de cette musique à ceux qui l’avait oublié ou qui s’était détourné du chemin vers cet univers sombre et apocalyptique.
"MCDXXXI-MCDXL", pour ceux qui savent compter en chiffres romains signifie, 1431-1440, ces deux dates représentent, les années de mort de Jeanne d’Arc et de Gilles de Rais, son fidèle compagnon d’armes pendant la guerre de 100 ans contre les anglais. On peut voir sur la pochette, un hommage à Jeanne d’Arc car elle est représentée, en reflet, dans l’œil, sur le bucher.
Un fort bon EP, agréable à écouter où riffs acérés ou « Punkisant » côtoient souvent la mélodie. Un joyau noir en attendant de pied ferme leur premier album et surtout leur concert au Lyon’s hall, le 23 Octobre pour un festival bien Underground.
Legion