Vox in Excelso Pavillon 666

Cover Vox In Excelso500.jpgPavillon 666 (FR)

Le 13 Octobre 1307, rappelez vous, l'ordre des Templiers est dissout. Accusés de sorcellerie et autres déviances, les membres de l'ordre des moines chevaliers sont arrêtés et torturés, leur chef brûlé à Paris sous l'ordre du roi Philippe le Bel.
La bulle papale de 1312, "Vox In Excelso" ratifie ce massacre. "Vox In Excelso", c'est le titre du premier album de MALMORT, "XIII October MCCCVII" en est le premier titre avec en intro un chant médiéval grégorien me rappelant le fameux film de J.J. Annaud "Le Nom de la Rose" à l'ambiance médiévale réaliste, on s'y croirait.

Tout cela pour vous dire que le trio maléfique et maudit de MALMORT, oeuvrant dans un "black-métal médiéval" sombre et imagé a choisi le thème décrit plus haut pour développer en huit titres cette épopée du moyen-âge sur une musique noire, où la mort rôde au fond des cachots, où les bruits de torture traversent la trame musicale choisie.
Cette trame musicale où l'on retrouve des vocaux déchirés et déchirants soutenus par des riffs se voulant assez souvent tranchants, et des rythmiques assez binaires, même dans les envolées plus speed des premiers titres. Nous retrouvons donc un "black/thrash" assez primaire nous rappelant évidemment des compositions brutes et endiablées se situant quelque-part entre VENOM et le old-SATYRICON.
Depuis sa formation en 2003, l'entité MALMORT avait déjà sorti une démo en 2006, un MCD en 2010 et un split EP en 2011. Alors, en ce début de l'année apocalyptique 2012, leur premier opus nous montre une formation en pleine possession de ses moyens nous emmenant avec facilité dans un monde noir et inquiétant comme devait l'être cette période médiévale où régnait un fort côté occulte avec démons, inquisiteurs et forces maléfiques. Avec aussi en toile de fond, la mort, tout simplement.
MALMORT nous offre donc une histoire en 8 chapitres variés dans une veine black-métal remplie d'ambiances glauques et prenantes, l'émotion est palpable. Un black-métal qui saura vous écorcher les neurones, vous faire tressaillir à son écoute.
Premier opus de MALMORT donc, qui devrait conquérir un public de corbeaux qui seront aux anges (au diable pardon) en écoutant ces 50 minutes d'enregistrement de qualité.
Qualité aussi des compositions des trois musiciens hérétiques et fanatiques du métal sombre et occulte qui savent nous voler nos âmes noires et damnées à l'aide d'envolées accrocheuses aux ambiances glauques à souhait.
L'écoute de "Vox In Excelso" est donc recommandée à vous tous passionnés d'histoires maléfiques qui vous prennent aux tripes, amen.
P.S. Deux titres m'ont particulièrement impressionné durant l'écoute, "XIII October MCCCVII" et "Temple Secretum", et vous?

Black Roger